Mauboussin retourne au made in France

Mauboussin retourne au made in France

Le célèbre joaillier Mauboussin, par le biais de son patron Alain Nemarq, fait un come-back très remarqué et médiatisé en France. De fait, ses centres de production se trouvent éparpillés dans le monde, dont environ 85% en Europe et le reste en Asie.

mauboussin.jpg

Mais depuis un an maintenant, pratiquement la moitié de l’ensemble de la fabrication Mauboussin se trouve en France. Les ateliers actuels sont implantés à Paris, en Alsace et à Lyon. Le fameux « made in France » est incontournable pour la renommée de la maison et constitue une garantie exceptionnelle pour la clientèle.

Mauboussin et le made in France

La décision de Mauboussin de relocaliser sa production en France répond à des impératifs de qualité dans cette branche de l’industrie du luxe devenue de plus en plus exigeante.Certes, le made in France coûte plus cher au joaillier, notamment par rapport aux main-d’œuvres asiatiques, mais le jeu en vaut la chandelle puisque la perte consentie est compensée par le gain en image et surtout en qualité, bien plus élevées.

made-in-france.jpg

Et pour pallier aux coûts, Mauboussin a choisi d’accompagner son rapatriement en France d’une formidable campagne en fabriquant et en lançant des alliances made in France 25% moins cher que celles qui existent sur le marché. Et de plus, les clients ont la possibilité de demander une gravure, gracieusement offerte par la maison.

La politique de Mauboussin

Mauboussin se veut être le joaillier qui propose le luxe au grand public, et ce retour en force en France se veut être une preuve de cette stratégie. En effet, régulièrement, il casse et divise les prix, opère des promotions, entre autres choses sur les alliances, les montres made in Suisse. De ce fait, Mauboussin réalise des ventes plus importantes et augmente sensiblement son chiffre d’affaires d’année en année.